Définition du métier de psychologue

Être psychologue*, c’est…

  • écouter ce qu’une personne (ou un groupe) vit affectivement, dans son esprit et son corps, avec les autres
  • avoir reçue une formation à l’université des sciences humaines,
  • se former et se questionner sur sa pratique et ses connaissances scientifiques
  • s’inscrire dans une démarche éthique et déontologique

Être clinicienne, c’est…

    • écouter la personne (ou le groupe) qui parle, qui garde le silence, qui ressent, qui éprouve… dans sa spécificité, sa singularité
    • accueillir ses pensées, ses émotions et ses sensations,… en respectant son rythme,
  • lui permettre de s’ouvrir à elle-même et explorer ses ressources comme ses difficultés.

Étymologiquement, « clinique » signifie « au chevet de ».

 

Être psychothérapeute, c’est…

    • accompagner la personne (ou le groupe) sur son cheminement,
    • dans son désir d’exploration, de création, de changement, de transformation…
    • vers un nouvel équilibre.

Chaque psychologue à sa manière d’habiter son métier selon ses formations et son identité.

Le psychiatre est un médecin, spécialisé en psychiatrie, habilité à prescrire des médicaments. Il peut s’être formé à la psychothérapie.

* Le titre de Psychologue est défini et protégé par l’article 44 de la loi n°85-772 du 25 juillet 1985 complété par l’article 57 de la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002.